Qui est le Précepteur ?

...

PRECEPTEUR BIO 2.jpg

Charles Robin est né en 1986 dans un quartier populaire de Béziers. Enfant rêveur et curieux, il se plaît à l’école, qu’il considère comme un vaste espace de jeu plutôt que comme un lieu de contrainte. Ses instituteurs lui donneront l’amour du savoir et de la transmission.

Très tôt, Charles s’émerveille devant les trésors de l’intelligence et de la culture : mathématiques, littérature, astronomie, histoire, art… Tout le passionne, et c’est contraint par le système des filières au lycée qu’il sacrifie son penchant pour l’arithmétique au profit d'un bac littéraire, qu’il obtient avec mention.

Il se dirige ensuite vers des études de philosophie, une discipline qui, à ses yeux, permet de réconcilier créativité, esprit logique et quête de sens.

Après son master, il enseigne durant trois ans à l’Université Paul Valéry de Montpellier, tout en commençant à donner ses premiers cours particuliers. Il comprend alors que c’est dans la relation directe et individuelle à l’élève que son goût pour la pédagogie trouve le mieux à s’exprimer.

La pratique du soutien scolaire donne à Charles l'envie d'approfondir ses connaissances en philosophie de l'éducation. Il lit ou relit les grands ouvrages de pédagogie : les textes de Platon, Condorcet, Kant, Rousseau... Mais c’est surtout à partir de son expérience d’enseignant qu’il construit sa conception de l’action pédagogique.

Aussi attentif aux apports des sciences de l’éducation qu’aux théories de la pédagogie alternative (Montessori, Freinet, Steiner…), Charles ancre sa pratique dans la recherche de la « signifiance » : l'émergence du sens chez le destinataire de l'enseignement.

Pour lui, le désir est au fondement de tout apprentissage.

En 2017, Charles est certifié précepteur. Un mot ancien pour un métier éminemment moderne, celui de pédagogue, ou, comme on dit de nos jours, de « prof particulier ». C’est cette même année qu’il décide de mettre son savoir-faire en matière de pédagogie au service des parents d’élèves.

Son ambition, à terme, est de créer une école populaire autonome dans la ville où il a grandi.